> Vous recherchez une conférence ou un atelier

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LES CONFERENCES

Cinéma

Cinéma et littérature (CIN 51)

Conférencier : Streiff Bruno

Date et heure : 11 conférences 1er et 3e lundis de 10h à 11h30

Les points de convergence sont nombreux entre le cinéma et la littérature. Tous deux racontent une histoire avec des personnages et ont également parfois manifesté le besoin de déconstruire le récit et d’instaurer l’« ère du soupçon » vis-à-vis du personnage (Nathalie Sarraute). Mais, contrairement à la littérature, le cinéma peut, avec le théâtre, revendiquer la qualité d’« art total » puisqu’il utilise les arts plastiques (dans le décor) et l’art musical (sous l’appellation parfois négative de musique de film).

 

· L’auteur filme ses oeuvres

A. Malraux : L’Espoir ; M. Pagnol : Marius

· Temps du cinéma distendu par le temps du roman

J. P. Le Chanois (Hugo) ; K. Vidor (Tolstoï)

·  Le théâtre transposé au cinéma

J. P. Rappeneau (Rostand)

V. Schlöndorff (Gely)

· Du naturalisme romanesque au réalisme du cinéma

C. Berri (Zola) ; J. Renoir (Zola)

· Adaptation ; fidélité et infidélité

C. Chabrol (Flaubert) ; A. Fontaine (Flaubert)

· Mise à distance

J. L. Godard (Moravia)

M. Pialat (Bernanos)

· Transposer l’intransposable

V. Schlöndorff ( Proust)

J. J. Annaud : L’Amant (Duras)

· Quand la musique s’interpose

A Corneau (Quignard)

L. Malle (Calef)

· Le plaisir

J. Renoir, L. Malle

· L’histoire au cinéma

L. Visconti J. P. Jeunet :

· Quand l’écrivain devient cinéaste 

 

Ph. Claudel , J. Cocteau

 
L'Association Universitaire et Artistique de Neuilly organise des cycles de conférences culturelles et des ateliers d'Arts Plastiques

Le mot du président

La saison 2016-2017

 

Ce monde nous inquiète : la mondialisation exacerbe les tensions internationales ; les crises se succèdent, qui déstabilisent les économies ; le terrorisme fracture nos sociétés et nos cultures, il enflamme les communautarismes, ébranle nos convictions d’ouverture et de fraternité.

Comment vivre ces bouleversements ? Á quels repères se fier pour comprendre les séismes de notre monde, la précarité de notre époque ? Comment apprendre à décrypter notre actualité, quand à force d’images et de mots, notre information devient abstraite. Comment dépasser la sidération en laissant place à la réflexion et retrouver confiance en notre devenir ?

Dans ce travail de réflexion, nous pouvons compter sur une alliée précieuse et indéfectible : notre culture. Puissante arme pour lutter contre l’ignorance, la xénophobie, la peur. La culture qui restera le plus bel héritage à offrir à nos enfants, à nos petits-enfants.

Toutes ces préoccupations nous ont guidés lors de l’élaboration du programme de cette saison. Mais aussi et avec la même attention, le souci du divertissement et de l’amitié : il faut poursuivre ses rêves !